Accueil / Numismatique / Sigillographie / Paléographie / « Lost and found : the secrets of Archimedes »

« Lost and found : the secrets of Archimedes »

Exposition “Lost and found : the secrets of Archimedes”, au Walters Museum

16 octobre 2011 – 1er janvier 2012, Walters Museum, Baltimore (États-Unis)

Le Walters Museum propose au public de découvrir à partir du mois d’octobre « Les Palimpsestes d’Archimède », un manuscrit médiéval dont il subsiste 174 folios de parchemin. Pour ceux qui n’auraient pas la chance de pouvoir aller voir l’exposition aux Etats-Unis, nous vous proposons de découvrir brièvement l’intérêt et les enjeux de cette exposition, alors que les recherches les plus pointues continuent toujours à avoir lieu sur le manuscrit.

Bien qu’il contienne sept traités d’Archimède, il est délicat de donner à cet ouvrage l’appellation de Palimpsestes d’Archimède. En effet, ces textes s’insèrent dans un livre de prière byzantin, l’Euchologion.  Ce dernier ouvrage fut écrit aux alentours de 1229, probablement à Jérusalem.

Le contenu de l’Euchologion est lui-même d’un intérêt certain. Mais afin de percer le secret que renferme réellement cet ouvrage, il convient d’aller « plus loin ». En effet, au Moyen Âge, les scribes réutilisaient couramment des feuilles de parchemin déjà rédigées : ce sont des palimpsestes.

Le manuscrit en cours de restauration

La transmission du savoir d’Archimède à Constantinople

Nous avons donc ici à faire à un livre réutilisant des parchemins sur lesquels étaient originellement écrits sept traités d’Archimède. Leur importance dans la compréhension des principes d’Archimède, appliqués à la physique et aux mathématiques, est essentielle. Certains traités ne sont connus en effet que par ce manuscrit, probablement rédigé dans la deuxième moitié du Xe siècle, sans doute à Constantinople (la capitale de l’empire byzantin était sans doute le seul endroit où ce genre de traités de mathématiques anciennes était étudié, et un lieu de conservation des codices voire même des papyri antiques).

Qu’on en veuille pour preuve les études de Léon (un cousin du patriarche de Constantinople Jean VII), dit le Géomètre, qui participa à une première transcription des écrits d’Archimède dans les années 820. Le maître, de renommée internationale (il fut invité à la Cour du calife de Bagdad), transmit son savoir à d’autres savants : Bardas, Cometas, l’astronome Theodegius…

 Vidéo : le manuscrit.

Les traités d’Archimède enfin révélés

En 1229, les traités furent donc effacés et réutilisés par un prêtre, Johannes Myronas, auteur de l’Euchologion. On perd ensuite la trace du manuscrit. Il aurait appartenu à un monastère en Palestine, à partir du XVIesiècle. Il est en tout cas catalogué en 1899 pour l’église de Jérusalem. On en perd à nouveau la trace en 1908.

Le manuscrit réapparait finalement en 1998 lors d’une vente à New-York. Il est vendu pour 2 millions de dollars et offert au Walters Art Museum à Baltimore. Là commence une étude qui va révéler ses trésors cachés. L’exposition du Walters Museum invite à découvrir l’histoire complète de ce manuscrit, sa redécouverte et les moyens scientifiques mis en œuvre pour le restaurer et en percer les secrets.

Des traités d'Archimède jusqu'à inconnus enfin révélés grâce à des techniques d'imagerie modernes

 

 En découvrir davantage grâce à des vidéos (en anglais). Un manuscrit à l’histoire passionnante !

 

À propos de Frédéric Wittner

Historien, journaliste, j'ai été rédacteur en chef des magazines Histoire & Images Médiévales et sa version hors-série. Grand passionné de cinéma et de littérature ancienne, je dévore également les séries TV. Je suis aussi très intéressé par tout ce qui touche aux mondes de l'imaginaire (fantastique, fantasy, science-fiction, merveilleux...). Je suis l'auteur d'un ouvrage de réflexion sur la chevalerie : L'idéal chevaleresque face à la guerre (2008) et de plusieurs dossiers et numéros hors-série d'H&IM.

À découvrir

Pourquoi les sceaux ?

Marc GIL et Jean-Luc CHASSEL (éds) – Pourquoi les sceaux ? La sigillographie, nouvel enjeu …

Laisser un commentaire

Partages

Powered by keepvid themefull earn money