Accueil / Articles / Charlemagne et Christopher Lee au pays des guitares électriques

Charlemagne et Christopher Lee au pays des guitares électriques

Christopher Lee, acteur fétiche des Dracula de la Hammer avant d’incarner Saroumane dans l’adaptation cinématographique du Seigneur des Anneaux, était un homme au multiples talents. Quelques années avant de nous quitter, il s’est ainsi essayé à la musique metal où il a décidé d’incarner la voix de Charlemagne. Un fait rare tant l’empereur franc a été boudé dans la culture populaire.

Pour télécharger l’article complet, tiré d’Histoire et Images médiévales thématique n°36, cliquez ici.

Pour les mélomanes, voilà une chanson de l’album Charlemagne: By the Sword and the Cross (2010) :

Suite à la lecture de l’article, l’historien André-Yves Bourgès nous a envoyé ce message : « Christopher Lee prêtant sa voix à Charlemagne, cela ne manque pas de sel d’autant qu’au témoignage même de son contemporain et hagiobiographe Einhard [Éginhard], l’empereur avait la voix claire, mais dans un registre qui ne convenait pas vraiment à son impressionnant gabarit corporel (« voce clara quidem, sed quae minus corporis formae conveniret« ), une voix de fausset sans doute… »

William Blanc

À propos de William Blanc

Historien et passionné du Moyen Âge et de ses représentations dans les arts populaires (BD, cinéma, jeux, séries télévisées, arts graphiques), je participe depuis 2012 à l'aventure de "Histoire et Images médiévales". Je suis aussi le coauteur ou auteur de trois livres : "Le Roi Arthur. Un mythe contemporain" (Libertalia, 2016), "Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l'Histoire au mythe identitaire" (Libertalia, 2015, avec Christophe Naudin) et "Les historiens de garde" (Inculte, 2013, avec Aurore Chéry et Christophe Naudin). Outre plusieurs articles dans des revues scientifiques, je participe également au site d'analyse de bandes dessinées 2dgalleries.com

Laisser un commentaire

Powered by keepvid themefull earn money