Accueil / Divers / Des archéologues ont retrouvé le vase de Soissons !

Des archéologues ont retrouvé le vase de Soissons !

Vase_soissons_1
C’est officiel. Après de longues fouilles entamées en mars 2015 sur le site de Saint-Marcellin-du-Mont (Aisne), des archéologues ont annoncé officiellement avoir retrouvé et identifié le fameux vase de Soissons.

Rappelons brièvement les faits. Selon l’Histoire des Francs de Grégoire de Tours, lors du pilage de la ville par les troupes du roi des Francs Clovis en 486, un des guerriers présents désire, contre l’avis du souverain, garder pour lui un vase précieux appartenant à l’évêque local. Face au refus du monarque, l’homme de troupe, furieux d’être dépossédé de ce qu’il estimait être son bien, prend sa francisque et brise l’objet d’un coup net.
L’affaire n’en reste pas là. Un an plus tard, lors d’une revue de détail, Clovis retrouve le guerrier et jette ses armes au sol, au prétexte qu’elles sont mal entretenues. Lorsque le soldat se baisse pour les ramasser, le jeune roi, à la surprise générale, lui fend le crâne en criant « souviens-toi du vase de Soissons. »
On a longtemps pensé que ce récit avait été inventé par Grégoire de Tours un siècle après les faits afin de magnifier, avant même son baptême, la piété d’un Clovis désireux de défendre les biens de l’Église. On a aussi dit que cette histoire avait été déformée par les manuels d’histoire de la IIIe République afin d’apprendre aux jeunes élèves les vertus de l’obéissance. Eh bien non. Le vase existe ! Retrouvé au fond d’une tourbe, non loin d’un ensemble de tombes datant de l’époque mérovingienne, il est reconnaissable, explique le communiqué de l’équipe archéologique, à sa forme dite « boulière », typique de l’époque, et aux éclats de francisque retrouvée à ses côtés. Il se distingue par des décorations qui semble indiquer une origine méditerranéenne où l’on aperçoit notamment des peintures montrant des navires, des vagues et des poissons… plein de poissons.

Nous vous tiendrons évidemment informés des développements concernant cette fabuleuse découverte.

Vase_soissons_2

William Blanc

À propos de William Blanc

Historien et passionné du Moyen âge et de ses représentations dans les arts populaires (BD, cinéma, jeux, série télé, arts graphiques), je participe depuis 2012 à l'aventure de "Histoire et Images médiévales". Je suis aussi le coauteur ou auteur de trois livres : "Le Roi Arthur. Un mythe contemporain" (Libertalia, 2016), "Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l'Histoire au mythe identitaire" (Libertalia, 2015, avec Christophe Naudin) et "Les historiens de garde" (Inculte, 2013, avec Aurore Chéry et Christophe Naudin). J'ai également écrit plusieurs articles dans des revues scientifiques et je participe également au site d'analyse de bandes dessinées 2dgalleries.com

À découvrir

Sondage Histoire et Images Médiévales : un grand merci

Chers lectrices et lecteurs, assidus de notre site et de nos réseaux sociaux, nous tenions …

8 commentaires

  1. Je croyais que le vase était du type Tigeuse et non bouliere ?

  2. Poisson d’avril 🙂

  3. Du coup, on peut dire que la francisque est une arme redondante.

  4. Dimitri Casali, sors de ce site!!!!

Laisser un commentaire

Partages

Powered by keepvid themefull earn money