Accueil / Chevalerie / Fréquence médiévale : Bayard, François 1er et la Renaissance de la chevalerie

Fréquence médiévale : Bayard, François 1er et la Renaissance de la chevalerie

Marot Jean, "Le Voyage de Gênes : entrée de Louis XII à Gênes", XVIe siècle, BNF, ms. fr. 5091, Folio 22v
Marot Jean, « Le Voyage de Gênes : entrée de Louis XII à Gênes », XVIe siècle, BNF, ms. fr. 5091, Folio 22v

On imagine toujours que les XIIe et XIIIe siècles ont constitué l’apogée de la chevalerie, un âge d’or auquel auraient mis fin l’apparition et la diffusion des armes à feu. Or, le XVIe siècle a été l’une des époques les plus chevaleresques qui soit, entre Bayard, « sans peur et sans reproche », François 1er chargeant à Pavie en 1525 ou les romans tel le Roland furieux de l’Arioste. Pour explorer cette Renaissance autant fascinée par les Romains que par Charlemagne et ses paladins, Fréquence Médiévale a le plaisir de recevoir Benjamin Deruelle, Maître de Conférences en histoire moderne à l’université de Lille 3, auteur du livre récent : De papier, de fer et de sang : chevaliers et chevalerie à l’épreuve de la Modernité (1460–1620), (Publications de la Sorbonne, 2015).
Bonne écoute.

Et merci à Exomène, le monteur sans peur et sans reproche.

William Blanc

Laisser un commentaire

Powered by keepvid themefull earn money