Accueil / Articles / La tour de Nesle : des remparts de Paris au mythe populaire

La tour de Nesle : des remparts de Paris au mythe populaire

img001

Depuis huit cent ans la tour de Nesle fascine, effraie, et fait rêver. Pour celles et ceux qui n’auraient pas eu le temps d’aller voir l’exposition qui lui a été consacré à la Bibliothèque Mazarine (en partie construite sur ses ruines), Histoire et Images médiévales a interviewé l’un des commissaire (avec Valentine Weiss et Jocelyn Bouquillard), Patrick Latour, conservateur en chef de cette vénérable institution. Avec lui, nous avons exploré l’archéologie et l’histoire de ce monument aujourd’hui disparu.

Histoire et Images médiévales : Le catalogue de l’exposition s’intitule « La tour de Nesle, de pierre, d’encre et de fiction ». Commençons donc par la pierre si vous le voulez bien : quand et pourquoi a été construite la tour de Nesle ?

Patrick Latour : Cette tour est un des éléments de l’enceinte voulue par Philippe-Auguste pour protéger Paris. Décidée à la veille du départ du roi pour la troisième croisade et construite entre 1190 et 1211, la muraille enserre la capitale d’une ceinture de pierre d’environ cinq kilomètres comportant soixante-dix-sept tourelles et onze portes. Aux quatre points de contact avec la Seine se dressent quatre tours : sur la rive droite la tour du coin, près du Louvre, et la tour Barbeau ; sur la rive gauche, la tour des Tournelles et la tour de Nesle, d’abord baptisée du nom du prévôt de Paris Philippe Hamelin, avant de prendre celui de la famille de Nesle, propriétaire de l’hôtel qui jouxte l’enceinte.

HIM : La tour, et votre exposition le montre bien, a inspiré un très grand nombre d’enlumineurs et de graveurs à partir du XVIe siècle, et encore plus après sa destruction ? Comment expliquer la prolifération de ces représentations ?

PL : Le Paris médiéval est une ville de tours qui ont perduré pendant une grande partie de l’époque moderne et qui, pour certaines (la tour Jean-Sans-Peur ou la Tour Saint-Jacques) se dressent encore dans la ville. Ce qui fait la particularité de la Tour de Nesle, c’est sa silhouette, aisément reconnaissable avec la tour elle-même flanquée d’un petit tourillon plus élevé, et surtout sa situation. La plupart des enluminures ou des gravures représentent en effet Paris vu du Nord ou de l’Ouest, orientations particulièrement propices à la mise en valeur de la tour qui se détache en bordure de la Seine. Et lorsque au XVIIe siècle, les graveurs et les peintres inversent la perspective en plaçant le spectateur sur le Pont-Neuf à la pointe de l’île de la Cité, la tour, vestige du Paris médiéval, offre un contre point parfait à la modernisation du Louvre. Le hasard a aussi joué son rôle : Callot et Silvestre, à qui on doit les plus belles représentations de la tour, ont tous deux été hébergés chez Israël Henriet qui habitait rive droite, pratiquement face à leur modèle… Les représentations romantiques comme celles de la fin du XIXe et du XXe siècle ne font, le plus souvent, que reprendre celle des siècles antérieurs.

HIM : La tour est ensuite, avec le XIXe siècle, devenu un des lieux symbole du Moyen Âge imaginaire. Peut-on affirmer que La Tour de Nesle de Dumas est une concurrente sérieuse de Notre-Dame de Paris d’Hugo ?

PL : C’est effectivement la même année, 1831, que Hugo et Gaillardet (l’auteur de la pièce qu’Alexandre Dumas met en forme et à laquelle son nom reste attaché) rédigent l’un Notre-Dame de Paris et l’autre la Tour de Nesle. Et si le roman d’Hugo, par la force de son style et la puissance des personnages, s’impose à la postérité comme un classique, il faut avoir à l’esprit que la pièce de Gaillardet et Dumas a été, avec plus de 800 représentations, la plus jouée du XIXe siècle, malgré – ou à cause de – son caractère scandaleux qui mêle parricide, inceste, infanticide, chantage et meurtres. Enfin, si Notre-Dame de Paris reste le monument d’un seul auteur, la tour inspire, à la suite de Gaillardet et Dumas nombre de romanciers populaires.

La Tour de Nesle, film d'Abel Gance, 1955.
La Tour de Nesle, film d’Abel Gance, 1955.

HIM : Quelle image du Moyen Âge se développe autour des oeuvres de fiction traitant de la Tour de Nesle ? Un Moyen Âge sombre, ou un Moyen Âge idéalisé et doré ?

Ni l’un ni l’autre, ou un peu des deux… Du fait de la légende attachée à la tour (dont pourtant rien n’atteste qu’elle ait été le théâtre de l’adultère des brus de Philippe le Bel, ni le lieu d’où une reine « commanda que Buridan fut jeté en un sac en Seine » pour suivre Villon), les œuvres qui la mettent en scène présentent certes un Moyen Âge assez sombre qui ne fait que peu de cas de la vie humaine et de la justice, mais développent en même temps – en bons romans populaires – une intrigue centrée sur un milieu aristocratique où une pauvre orpheline protégée par un vaillant chevalier se révèle être l’héritière de vastes domaines, très loin des réalités du quotidien médiéval ! Il n’en reste pas moins que de Dumas à Zévaco toute cette littérature autour de la tour de Nesle, plus moyennâgeuse que médiévale, davantage conte de fée matiné de cape et d’épée que peinture fidèle de la vérité historique, a irrigué toute une culture populaire et donné à plusieurs générations le goût de l’histoire… petite ou grande.

Propos recueillis par William Blanc

Le catalogue de l’exposition peut être commandé à cette adresse.

À propos de Frédéric Wittner

Historien, journaliste, j'ai été rédacteur en chef des magazines Histoire & Images Médiévales et sa version hors-série. Grand passionné de cinéma et de littérature ancienne, je dévore également les séries TV. Je suis aussi très intéressé par tout ce qui touche aux mondes de l'imaginaire (fantastique, fantasy, science-fiction, merveilleux...). Je suis l'auteur d'un ouvrage de réflexion sur la chevalerie : L'idéal chevaleresque face à la guerre (2008) et de plusieurs dossiers et numéros hors-série d'H&IM.

À découvrir

Jeu-concours le roi Arthur

Gagnez cinq exemplaires dédicacés du livre Le Roi Arthur, un mythe contemporain. A l’occasion de …

Laisser un commentaire

Partages

Powered by keepvid themefull earn money