Accueil / Archéologie / La transhumance des moutons au Moyen âge

La transhumance des moutons au Moyen âge

1422372065

La transhumance médiévale, loin des stéréotypes romantiques du berger solitaire, était une activité complexe mobilisant nombre d’acteurs, et nécessitait également une documentation spécialisée à la construction originale, comme le livre de Noé de Barras, étrange petit document rédigé en 1480 à plusieurs mains. L’étude de ce document permet d’entrevoir qu’à la fin du XVe siècle en Provence, l’organisation du trajet des troupeaux de la plaine aux estives montagnarde, confiée parfois à des membres de la noblesse locale, obéissait certes à des impératifs géographiques (franchissement des cols et des rivières) et à une demande économique, mais était également un moyen d’affirmation et de reproduction des hiérarchies sociales des vallées.
Un article de la revue Histoire & Sociétés Rurales à lire en cliquant sur ce lien.
Bonne lecture.

Noe_de_Barras_Schemas_capture

William Blanc

À propos de William Blanc

Historien et passionné du Moyen âge et de ses représentations dans les arts populaires (BD, cinéma, jeux, série télé, arts graphiques), je participe depuis 2012 à l'aventure de "Histoire et Images médiévales". Je suis aussi le coauteur ou auteur de trois livres : "Le Roi Arthur. Un mythe contemporain" (Libertalia, 2016), "Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l'Histoire au mythe identitaire" (Libertalia, 2015, avec Christophe Naudin) et "Les historiens de garde" (Inculte, 2013, avec Aurore Chéry et Christophe Naudin). J'ai également écrit plusieurs articles dans des revues scientifiques et je participe également au site d'analyse de bandes dessinées 2dgalleries.com

À découvrir

Les maisons médiévales de Provins

Comment décrire la ville médiévale sans analyser sa composante principale, la maison ? Provins conserve …

Laisser un commentaire

Partages

Powered by keepvid themefull earn money