Accueil / Articles / Gerbert d’Aurillac, le « pape de l’an mil » – Magie, sorcellerie et divination (3/6)

Gerbert d’Aurillac, le « pape de l’an mil » – Magie, sorcellerie et divination (3/6)

Élu pape en 999 sous le nom de Sylvestre II, Gerbert d’Aurillac est un esprit brillant. Mais des légendes entourent son personnage. Sigebert de Gembloux l’accuse de s’être livré à la « nichromantia », et Vincent de Beauvais le crédite d’un pacte avec le Diable, qui lui aurait fait obtenir la mitre, puis la tiare.

Cette semaine, pour la troisième publication de notre dossier consacrée au rôle des clercs et de l’Eglise dans les arts occultes, intéressons-nous à la «légende noire» de Gerbert, qui l’a fait passer pour un magicien aux yeux du peuple de Rome. Un article de Christine Duthoit à télécharger gratuitement ici. A la semaine prochaine pour un nouvel article.

Portrait de Gerbert d’Aurillac , d’Aquitaine ou de Reims dit Sylvestre II – vers 938-1003, philosophe et mathematicien Gravure tirée de l’Histoire populaire de France de Lahure, 1866. Collection privee ©The Holbarn Archive/Leemage

 

À propos de Frédéric Wittner

Historien, journaliste, j'ai été rédacteur en chef des magazines Histoire & Images Médiévales et sa version hors-série. Grand passionné de cinéma et de littérature ancienne, je dévore également les séries TV. Je suis aussi très intéressé par tout ce qui touche aux mondes de l'imaginaire (fantastique, fantasy, science-fiction, merveilleux...). Je suis l'auteur d'un ouvrage de réflexion sur la chevalerie : L'idéal chevaleresque face à la guerre (2008) et de plusieurs dossiers et numéros hors-série d'H&IM.

À découvrir

Fréquence médiévale : la persécution des juifs au Moyen âge

À partir du XIIe siècle, l’Occident médiéval a vu se multiplier les actes et les …

Laisser un commentaire

Partages

Powered by keepvid themefull earn money