Accueil / Histoire culturelle / histoire sociale / Deuil d’un enfant : comment exprimait-on ses émotions au Moyen Âge ?

Deuil d’un enfant : comment exprimait-on ses émotions au Moyen Âge ?

« Il est tentant de considérer les émotions comme des réalités universelles. Les textes, les images du Moyen Âge montrent des émotions qui semblent avoir été primordiales à cette époque et qui résonnent étrangement aujourd’hui. Ainsi, les émotions sont-elles identiques en tout temps et en tous lieux ?

Les émotions des femmes et des hommes au Moyen Âge, vécues et exprimées de façon intense, possédaient leur rationalité propre, entre usages sociaux quotidiens et manifestations extraordinaires. Pour soulager leur chagrin, les parents éprouvés par la perte d’un enfant s’adonnaient à la pratique du répit… . Qui aujourd’hui, a déjà ressenti de l’acédie, de la componction, ou de la dilection ?

Une conférence enregistrée en avril 2017.

Damien Boquet, historien, maître de conférences à l’université d’Aix-Marseille

Valérie Delattre, archéo-anthropologue Inrap. »

Source France Culture

À propos de William Blanc

Historien et passionné du Moyen Âge et de ses représentations dans les arts populaires (BD, cinéma, jeux, séries télévisées, arts graphiques), je participe depuis 2012 à l'aventure de "Histoire et Images médiévales". Je suis aussi le coauteur ou auteur de trois livres : "Le Roi Arthur. Un mythe contemporain" (Libertalia, 2016), "Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l'Histoire au mythe identitaire" (Libertalia, 2015, avec Christophe Naudin) et "Les historiens de garde" (Inculte, 2013, avec Aurore Chéry et Christophe Naudin). Outre plusieurs articles dans des revues scientifiques, je participe également au site d'analyse de bandes dessinées 2dgalleries.com

Laisser un commentaire

Powered by keepvid themefull earn money