Accueil / Divers / Fréquence fantasy : le bâtard de Kosigan

Fréquence fantasy : le bâtard de Kosigan

Le bâtard de Kosigan. Illustration par Emile Denis
Le bâtard de Kosigan. Illustration par Emile Denis

Imaginez la France du XIVe siècle telle que la connaissons, avec les premiers rois Valois s’opposant à la lignée d’Angleterre, l’affirmation des puissantes communes flamandes et, perdu dans ce vaste paysage familier, des elfes, des nains et des dragons…

Mélanger histoire médiévale et fantasy, voilà le pari un peu fou que c’est fixé Fabien Cerutti en écrivant son cycle de roman « Le bâtard de Kosigan » paru aux excellentes éditions Mnémos. Pour en savoir plus, Fréquence médiévale, rebaptisée pour l’occasion Fréquence Fantasy, est allé enquêter auprès de l’auteur de ces romans qui mériteront de vous accompagner durant vos pérégrinations estivales.
Bonne écoute.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du cycle du Bâtard de Kosigan et sur le site des éditions Mnémos.

Merci pour le montage à Exomène sans Peur, notre hobbit bourguignon !

William Blanc

IMG_2253b

À propos de William Blanc

Historien et passionné du Moyen Âge et de ses représentations dans les arts populaires (BD, cinéma, jeux, série télé, arts graphiques), je participe depuis 2012 à l'aventure de "Histoire et Images médiévales". Je suis aussi le coauteur ou auteur de trois livres : "Le Roi Arthur. Un mythe contemporain" (Libertalia, 2016), "Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l'Histoire au mythe identitaire" (Libertalia, 2015, avec Christophe Naudin) et "Les historiens de garde" (Inculte, 2013, avec Aurore Chéry et Christophe Naudin). Outre plusieurs articles dans des revues scientifiques, je participe également au site d'analyse de bandes dessinées 2dgalleries.com

À découvrir

Les dragons au Moyen Âge… et au-delà

Les dragons fascinent notre imaginaire. On les aperçoit dans les films ou les séries de …

3 commentaires

  1. Vingt minutes c’est hélas bien court pour tout traiter, mais une comparaison avec « Le livre de Cendres » de Mary Gentle (1999, trad en français 2004) aurait été intéressante.
    Pas d’elfes ou de dragons, mais un dialogue entre une biographie médiévale (époque Charles le Téméraire, encore la Bourgogne décidément) et un lecteur contemporain qui se rend progressivement compte qu’elle ne correspond absolument pas à l’histoire réelle et qui a bien des embêtements dans son enquête subséquente. Et au final une explication de la disparition du merveilleux dans notre monde actuel.
    Émission de qualité, comme toujours, malgré ce bémol. Continuez!

Laisser un commentaire

Partages

Powered by keepvid themefull earn money