Accueil / Articles / Fréquence médiévale : des extraterrestres au Moyen Âge ?

Fréquence médiévale : des extraterrestres au Moyen Âge ?

Des extraterrestres au Moyen Âge ? La rédaction d’Histoire et Images médiévale aurait-elle cédé aux sirènes des théories les plus folles ? Eh bien non, rassurez-vous ! Nous sommes partis à la découverte du texte médiéval De la grêle et du tonnerre dans lequel l’évêque carolingien Agobard de Lyon (v.769 – 840) se moque des superstitions des gens de son diocèse croyant à l’existence d’habitants d’un pays lointain se déplaçant sur des nuages. Il n’en a pas fallu plus pour qu’au XXe siècle, en pleine création du mythe des OVNIS, certains y voient la preuve que les extraterrestres avaient bien visité notre planète mille ans plus tôt. Étonnante postérité que nous avons évoquée avec Jacques Berlioz, historien et éditeur du texte d’Agobard, et Pierre Lagrange, sociologue des sciences et spécialiste du soucoupisme.

Bonne écoute.

Voilà le texte d’Agobard, traduit par Pierre Chambert-Protat (voir son site) :

Et nous en avons vu et entendu beaucoup, ensevelis dans une telle démence, aliénés dans une telle sottise, qu’ils disent et croient qu’il existe une contrée, qu’on appelle « Magonie » (Magonia) ; que des navires viennent de là sur les nuages; et que dans ces navires, les récoltes fauchées par la grêle et détruites par les tempêtes sont emportées dans cette contrée ; que ces marins aériens eux-mêmes en versent le prix aux tempestaires, ainsi que ceux qui reçoivent les blés et autres récoltes. En outre, parmi ceux qui sont aveuglés d’une si profonde sottise qu’ils croient que cela se peut faire, nous en avons vu plusieurs exhiber dans une assemblée quatre personnes prisonnières, trois hommes et une femme, comme des personnes qui seraient tombées de ces navires mêmes. Après les avoir gardés dans les chaînes un certain nombre de jours, ils ont fini par les exhiber dans une assemblée, comme j’ai dit, en notre présence, dans l’intention de les lapider. Cependant comme la vérité triompha après de grands raisonnements, ceux-là mêmes qui les avaient exhibés furent, comme dit ce passage prophétique, « confondus comme un voleur est confondu quand il est attrapé. »

Merci à Exomène, l’OVNI des MP3, pour la technique et le montage.

Laisser un commentaire

Powered by keepvid themefull earn money