Accueil / Fréquence Médiévale / Fréquence Médiévale : les rois mages, une légende médiévale

Fréquence Médiévale : les rois mages, une légende médiévale

frequence_medievale_rois_mages_image_1
« L’Adoration des mages », Les Très Riches Heures du duc de Berry, ms.65, folio 52 recto, vers 1411-1416, musée Condé, Chantilly.

La légende des rois mages a pris une importance particulière au Moyen âge, où la rare allusion biblique (seulement dans l’Évangile de Matthieu, chapitre 2) est étoffée pour des raisons religieuses, mais aussi, et notamment, politiques. Car les rois mages deviennent vite un outil de communication pour les empereurs, les papes (les reliques des rois mages conservés à Cologne), les rois (Charles V), notamment dans le cadre du conflit lié à la réforme grégorienne dont nous parlions ici. C’est au Moyen âge que les mages sont transformés en « rois » et prennent peu à peu leur nombre (trois) et leur dénomination définitive (Melchior, Gaspard, et Balthazar). Pour en parler, nous avons eu le plaisir de recevoir Doina Elena Craciun, qui vient de soutenir une thèse consacrée aux usages politiques de l’image des rois mages au Moyen âge à l’EHESS.
Bonne écoute

Merci à Exomène, le roi mage des mp3.

cologne-facade-de-la-chasse
Le reliquaire des rois mages fabriqué à Cologne au XIIe siècle est un petit monument de communication politique, dans lequel l’archevêque de Cologne représente un quatrième « roi » mage en adoration devant le Christ. Celui-ci prend les traits de l’empereur Othon IV (dépouillé, pour l’occasion, de sa couronne), en position de soumission devant Dieu, donc, devant l’Église.

 

William Blanc

À propos de William Blanc

Historien et passionné du Moyen âge et de ses représentations dans les arts populaires (BD, cinéma, jeux, série télé, arts graphiques), je participe depuis 2012 à l'aventure de "Histoire et Images médiévales". Je suis aussi le coauteur ou auteur de trois livres : "Le Roi Arthur. Un mythe contemporain" (Libertalia, 2016), "Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l'Histoire au mythe identitaire" (Libertalia, 2015, avec Christophe Naudin) et "Les historiens de garde" (Inculte, 2013, avec Aurore Chéry et Christophe Naudin). J'ai également écrit plusieurs articles dans des revues scientifiques et je participe également au site d'analyse de bandes dessinées 2dgalleries.com

À découvrir

Fréquence médiévale colloque Kaamelott 2e partie

Comme promis, voilà la suite du compte-rendu du colloque Kaamelott, qui s’est tenue les 24 …

Laisser un commentaire

Partages

Powered by keepvid themefull earn money