Accueil / Fréquence Médiévale / Fréquence médiévale : un crieur public à la fin du Moyen âge, avec Nicolas Offenstadt

Fréquence médiévale : un crieur public à la fin du Moyen âge, avec Nicolas Offenstadt

vue-aerienne-de-laon-2_lightbox
Vue aérienne de la ville haute de Laon et de sa cathédrale gothique

Faire l’histoire d’un homme du peuple à la fin du Moyen âge, voilà le pari un peu fou dans lequel s’est lancé l’historien Nicolas Offenstadt avec son livre En place publique : Jean de Gascogne, crieur au XVe siècle (Stock, 2013). Pari réussi. À travers son enquête, mené tambour battant, notre invité à découvert le parcours de Jean, crieur public à Laon (Aisne) durant le XVe siècle. Et quelle vie ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les journées d’un crieur ne sont pas de tout repos. Courroie du pouvoir (une cri fait force de loi ; c’est un peu le Journal officiel de l’époque), il participe aussi à chaud à l’actualité politique, tout comme ce « petit peuple » des villes, loin d’être passif face aux pouvoirs seigneuriaux, épiscopaux ou princiers.
Avec lui, nous avons non seulement eu un aperçu de la vie politique des classes populaires médiévales, mais aussi nous sommes partis à la redécouverte de Laon, magnifique ville médiévale dont le patrimoine (pensons à sa superbe cathédrale gothique) reste aujourd’hui mal connu.
Bonne écoute !

Merci pour le montage à Exomène, notre crieur rien qu’à nous !!!

9782234064164-X_0

William Blanc

À propos de William Blanc

Historien et passionné du Moyen Âge et de ses représentations dans les arts populaires (BD, cinéma, jeux, série télé, arts graphiques), je participe depuis 2012 à l'aventure de "Histoire et Images médiévales". Je suis aussi le coauteur ou auteur de trois livres : "Le Roi Arthur. Un mythe contemporain" (Libertalia, 2016), "Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l'Histoire au mythe identitaire" (Libertalia, 2015, avec Christophe Naudin) et "Les historiens de garde" (Inculte, 2013, avec Aurore Chéry et Christophe Naudin). Outre plusieurs articles dans des revues scientifiques, je participe également au site d'analyse de bandes dessinées 2dgalleries.com

À découvrir

Le malheur d’être femme au Moyen Âge

« La liberté de disposer de soi-même est un principe admis par les penseurs médiévaux, mais …

Laisser un commentaire

Partages

Powered by keepvid themefull earn money