Accueil / Divers / Histoire et Images Médiévales thématique n°32

Histoire et Images Médiévales thématique n°32

Dans ce numéro, une question nous occupe : l’événement fait-il l’Histoire ? On pourrait répondre que l’Histoire est faite d’événements qui s’imbriquent. La remise en contexte d’un fait, ses causes et ses conséquences : voilà qui est nécessaire. Un événement ne prend son sens que dans la longue durée, à travers les relations qu’il induit dans le temps, l’espace, et sur les hommes. Mais un événement a une intensité variable, car il est surtout affaire de perception : au-delà des faits, la façon dont il est transmis, compris, vécu a une importance primordiale. Cette réflexion prend toute son ampleur quand on parle de la naissance d’une nation. Tout événement n’est alors qu’un enjeu, malgré le nécessaire travail des historiens pour lui donner sa neutralité et le rendre intelligible. La France s’est faite au Moyen Âge. Et s’il est bien compliqué – c’est impossible en vérité – de dater son acte de naissance, on peut arguer d’une raison simple : elle n’existait pas avant. Car au-delà des structures politiques, administratives, religieuses qui se sont mises en place à cette époque, au-delà de l’expansion territoriale d’un pays, faite d’avancées et de pertes, de l’uniformisation culturelle et sociale progressive et imparfaite, le pays s’est bâti peu à peu autour d’une mythologie fabriquée de toute pièce dès l’époque mérovingienne et toujours entretenue : sur les cendres de l’empire romain en Gaule, vers la fin du Vesiècle, un peuple, les Francs, ont bâti quelque chose de nouveau, qui au regard de l’Histoire, justement, a perduré. Clovis, Charlemagne, Philippe Auguste, Saint Louis, Charles VII, mais qui sont donc les « fondateurs » qu’on aimerait tant identifier ? Aucun d’entre eux évidemment. Nous avons voulu passer au crible un certain nombre de grands événements considérés comme cruciaux dans l’Histoire de France, jusqu’à l’époque moderne, où le pays est pour ainsi dire parvenu à sa maturité. Au-delà de la simple évocation des faits, nous avons voulu livré quelques clés de lecture, une réflexion, sur la perception de ces événements, leur postérité. Une sélection subjective, qui suit à la fois les chronologies admises mais veut aussi « pousser » les bornes admises de ce « Moyen Âge ». L’histoire de France est faite de traités, des conquêtes, de batailles, d’édits, mais aussi de constructions, de destructions ou de persécutions. Événements glorieux ou non, grands personnages ou héros mythifiés, tout est aussi affaire de point de vue.

Erratum :  Suite à un problème technique, une erreur s’est glissée dans l’encadré de la page 82. Un paragraphe en rapport avec un autre article du numéro a été reproduit (en rapport avec le traité de Paris de 1259). Ce texte est sans rapport avec l’Ordonnance de Villers-Cotterêts. Vous voudrez bien nous en excuser.

À propos de Frédéric Wittner

À découvrir

Des archéologues ont retrouvé le vase de Soissons !

C’est officiel. Après de longues fouilles entamées en mars 2015 sur le site de Saint-Marcellin-du-Mont …

Partages

Powered by keepvid themefull earn money