Accueil / Histoire vivante / Il passe six jours dans une armure médiévale !

Il passe six jours dans une armure médiévale !

Six jours, 7 heures et  32 minutes. Pierre Dumesnil, un sarthois de 37 ans, a pulvérisé le précédent record (trois jours, quatre heures et 16 minutes) et a tenu presque une semaine dans une armure de combat du XVe siècle. Cette nouvelle discipline, que certains spécialistes appellent « l’enduro—médiéval », ne constitue pas seulement un défi sportif. C’est aussi un moyen, nous explique Jean-Jacques, l’entraîneur de Pierre, de reconstituer l’usage réel des armures médiévales. « D’après les chroniques de la guerre de Cent Ans, certains chevaliers ont pu vivre pendant dix jours sans quitter leur armure… en cas d’alerte, il fallait être prêt à combattre vingt-quatre heures sur vingt-quatre. »
Un exploit que Pierre a presque égalé dans le garage qu’il avait réaménagé pour l’occasion. « J’ai pris deux semaines de vacances pour ça, dont huit jours de préparation ». «  Le plus dur », nous confie-t-il  « ce n’est pas tant d’aller faire ses besoins. Non, le plus compliqué, c’est de manger sans faire tomber des aliments dans l’armure… au quatrième jour, j’ai voulu manger des harengs pommes à l’huile et j’en ai laissé glisser un bout sous mon plastron… trois jours après avoir enlevé mon équipement, je sens encore le poisson. C’est fou ! »
Dans une semaine, nous vous proposerons un reportage photo complet avec le soutien de la toute nouvelle Fédération Française d’Enduro-Médiéval. Restez à l’écoute…

À propos de William Blanc

Historien et passionné du Moyen Âge et de ses représentations dans les arts populaires (BD, cinéma, jeux, séries télévisées, arts graphiques), je participe depuis 2012 à l'aventure de "Histoire et Images médiévales". Je suis aussi le coauteur ou auteur de trois livres : "Le Roi Arthur. Un mythe contemporain" (Libertalia, 2016), "Charles Martel et la bataille de Poitiers, de l'Histoire au mythe identitaire" (Libertalia, 2015, avec Christophe Naudin) et "Les historiens de garde" (Inculte, 2013, avec Aurore Chéry et Christophe Naudin). Outre plusieurs articles dans des revues scientifiques, je participe également au site d'analyse de bandes dessinées 2dgalleries.com

Laisser un commentaire

Powered by keepvid themefull earn money