Accueil / Articles / L’Immaculée Conception de la Vierge : enjeux théologiques et images médiévales

L’Immaculée Conception de la Vierge : enjeux théologiques et images médiévales

La rencontre à la Porte Dorée

La question de la conception de la Vierge, indissociable de celle de la conception du Christ, constitue un des enjeux théologiques les plus importants de l’époque médiévale. Ce sujet, très lié à celui de la sexualité, fait débat.

par Eléonore Fournié, docteur en histoire médiévale, diplômée de l’EHESS.

Extrait de l’article

Si dès IVe siècle, lors du concile de Nicée, l’Église admet que la Vierge, bien que mère, est restée vierge en enfantant le Christ, ce n’est qu’à partir du VIIe siècle, dans certaines églises orientales que l’on trouve les premières manifestations d’un culte rendu à la Conception même de la Vierge. À partir du XIIe siècle, en Angleterre d’abord, puis dans toute l’Europe occidentale, certains théologiens reprennent cette idée en la développant : dès la conception de la mère du Seigneur, l’âme et le corps de celle-ci ont été préservés de la souillure originelle, qui se transmet lors de tout rapport sexuel depuis Adam et Ève. C’est un nouveau privilège pour Marie, un privilège très important, puisque hormis le Christ, aucun saint ou personnage biblique ne peut se prévaloir d’une telle exception…

 

 

 

Crédit : BnF

 

Découvrez l’article complet accompagné de nombreuses représentations dans Histoire et Images médiévales n°40, en kiosque jusqu’au 29 novembre 2011.

À propos de Frédéric Wittner

À découvrir

Les remparts et les portes de Provins au Moyen âge

L’été arrive à grands pas, et avec lui, la saison des fêtes médiévales qui va …

Laisser un commentaire

Partages

Powered by keepvid themefull earn money