Accueil / Articles / La magie savante et la renaissance du XIIe siècle – Magie, sorcellerie et divination (4/6)

La magie savante et la renaissance du XIIe siècle – Magie, sorcellerie et divination (4/6)

L’astronomie : moine étudiant le ciel à l’aide d’une sphère armillaire. Page tirée du manuscrit « De natura rerum » de Thomas de Cantimpré provenant de l’abbaye de Saint-Amand (Saint Amand). 13e siecle. Bibliotheque Municipale Valenciennes ©DeAgostini/Leemage

Après vous avoir parlé la semaine dernière de la légende noire de Gerbert d’Aurillac / Sylvestre II, pape de l’an mil à la réputation sulfureuse, nous vous proposons de retrouver la quatrième partie de notre dossier consacré aux rapports de l’Eglise médiévale avec les pratiques magiques. Aujourd’hui, nous vous parlons de la magie savante du XIIe siècle, et nous allons parler, avec Christine Duthoit, de grimoires, de pierre philosophale, d’alchimie, d’astrologie ou de divination !

Dans le contexte de revivification culturelle des XIIe et XIIIe siècles, les clercs usent de nouvelles méthodes et de nouvelles références de travail. Hardiesse et curiosité sont de mises. On recherche le savoir total, et l’on assume le recours à des pratiques occultes. Nature et surnaturel deviennent au même titre des sujets d’étude. De grandes « sommes » magiques voient le jour.

Retrouvez cet article ici, à télécharger et à partager librement bien sûr. A la semaine prochaine.

Image à la une : Alchimiste du Moyen Age dans son laboratoire cherchant a fabriquer de l’or. Illustration anonyme de 1925. Collection privée. ©Bianchetti/leemage

À propos de Frédéric Wittner

À découvrir

La torture au Moyen âge. Réalités et fantasmes

Le Moyen âge et la torture, dans la culture contemporaine, sont nettement associés, comme le …

2 commentaires

  1. Une petite erreur sur la légende de la miniature. Il s’agit d’une oeuvre de Thomas de Cantimpre et non d’Albert le Grand

Laisser un commentaire

Partages

Powered by keepvid themefull earn money