Accueil / Articles / Pendu, traîné à la potence et équarri : punir les traîtres en Angleterre à la fin du Moyen Âge

Pendu, traîné à la potence et équarri : punir les traîtres en Angleterre à la fin du Moyen Âge

Contrairement à une idée répandue, la peine de mort, à l’époque médiévale, est une solution extrême, rarement employée. En tout cas, il y a des crimes qui, à l’époque, ne sauraient être punis à la légère, comme l’hérésie, la trahison, ou le crime de lèse-majesté . Une sentence particulièrement radicale a vu le jour en Angleterre à la fin du Moyen Âge : les coupables de haute trahison étaient ainsi « hanged, drawn and quartered » (pendus, traînés et mis en quarts). Une procédure exceptionnelle, très spectaculaire (pourtant rationalisée par le droit) et surtout hautement symbolique, sur laquelle nous vous proposons de revenir aujourd’hui.

Téléchargez l’article complet publié dans notre numéro 53 (décembre-janvier 2013-2014).

À propos de Frédéric Wittner

Historien, journaliste, j'ai été rédacteur en chef des magazines Histoire & Images Médiévales et sa version hors-série. Grand passionné de cinéma et de littérature ancienne, je dévore également les séries TV. Je suis aussi très intéressé par tout ce qui touche aux mondes de l'imaginaire (fantastique, fantasy, science-fiction, merveilleux...). Je suis l'auteur d'un ouvrage de réflexion sur la chevalerie : L'idéal chevaleresque face à la guerre (2008) et de plusieurs dossiers et numéros hors-série d'H&IM.

À découvrir

Prince Valiant : le Viking américain

La BD Prince Valiant vient de fêter son 80e anniversaire. Il s’agit de la plus …

Laisser un commentaire

Partages

Powered by keepvid themefull earn money